Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Un weekend en Mercedes Classe-S Limousine

Garage des blogs
Article

BMW M2 et M3 à Chantilly

Article

Un weekend en Mercedes Classe-S Limousine

Article

Grandes heures automobiles x Peugeot

Le GDB comme vous le savez, concentre ses efforts sur les voitures sportives et exclusives. Souvent, la sportivité va de paire avec l'exclusivité, mais ça faisait longtemps que l'on n'avait pas porté notre attention juste sur l'exclusivité. C'est pourquoi, on s'intéresse aujourd'hui, à un modèle très particulier : la Mercedes Classe-S dans sa version Limousine.

1

Immanquable

Mercedes a apporté à sa gamme un restylage complet qui s’inspire largement de leur vaisseau amiral : la fameuse Classe-S. Lorsque l’on croise une Mercedes Classe-C Berline ou Classe-E dans la rue, il faut chercher les indices pour distinguer les deux modèles. Mais une chose est sûre : lorsque l’on croise une Classe-S, on le sait, sans aucun doute possible.

La limousine, affiche un style immanquable. Son empattement interminable et son porte-à-faux très long à l’arrière, donnent à la voiture une ligne élégante et élancée.

Par ailleurs, elle affiche une large calandre surmontée de la mythique étoile Mercedes. Petite touche de nostalgie, mais également source de stress de se la voir arracher à un feu ou en stationnement.

2

La meilleure place est-elle celle qu'on croit ?

Je vous vois venir. Lorsque vous lisez le terme “limousine” vous vous projetez automatiquement à l’arrière. Et vous avez raison. Le confort a été travaillé en  profondeur pour les places arrières, mais ne croyez pas que les deux places avant aient été laissées pour contre.

La Mercedes Classe-S laisse rêveuse. Lorsque l’on entre à bord, l’isolation phonique nous plonge immédiatement dans un monde confiné, protecteur et surtout moelleux. Quelque soit la place choisi à bord : les sièges sont largement dimensionnés et d’un confort qui n’a d’égal qu’une business class d’avion.

En configuration deux places, l’arrière de la Classe-S Limousine est très accueillant. Lorsque l’on s’assoit, la place aux jambes est sans limite. Les sièges sont bien évidemment réglables, chauffants et ventilants. La version Limousine a pour spécificité d’offrir au passager arrière droit la possibilité d’avancer complètement le siège devant lui afin de profiter d’un repose-pied.
Alors que vous êtes largement étendu dans votre siège, vous faites connaissance avec les coussins qui habillent les appuies-tête arrière et croyez-moi, vous ne rêvez que d’une chose : faire 2 ou 3 fois le tour du monde dans cette voiture afin de bien profitez de ce confort.

Alors évidemment, lorsque vous êtes au volant de la voiture : pas question de s’allonger.  Attention, on n’est pas assis sur un tabouret non plus! Bien au contraire. Par souci d’équité surement, les ingénieurs allemands ont équipé les sièges avants d’une fonction massage (et nah !) et aussi de sièges actifs. Les sièges actifs doivent leur nom à l’ingénieux système qui vient gonfler, lors d’un virage, les maintiens latéraux afin de retenir le conducteur dans les courbes. Sans comptez que les sièges sont aussi chauffants et ventilants.

Pour le confort à bord, à l’avant comme à l’arrière : un partout, balle au centre.

 

3

A l'usage

Malgré les apparences, malgré la multitude d’aides à la conduite, la Limousine a déjà 3 ans. Cela implique que toutes les technologies qu’elle abrite sont désormais disponibles sur des modèles plus humbles et plus récents de la marque. Ça n’enlève rien au confort, mais force est d’admettre que ça annihile un peu le “waou effect” que peut procurer la Classe-S.
Voilà pour la théorie, car en pratique la Mercedes Classe-S continue d’offrir et offrira toujours un confort de haut vol.

Lorsque l’on démarre la voiture, elle s’élance sur son erre dans un silence très agréable. C’est d’ailleurs une excellente chose, toute notre attention peut alors se porter sur le prise en main du gabarit de la voiture ; car il faut noter qu’un fuseau horaire sépare l’avant de l’arrière de la voiture, tout de même!

En ville, la Limousine se fiche royalement du monde extérieur. Son gabarit, mais aussi son élégance, imposent la déférence et comme par miracle, la notion de priorité est systématiquement respectée. Plus longue de 13cm que la version Berline, la Limousine avec ses 5,25m, arrive à passer outre l’étroitesse des rues de la Capitale grâce à un angle de braquage important. Les petites rues ne sont pas nécessairement une partie de plaisir, mais ça passe à chaque fois (surtout quand on a repéré le bouton qui active la vue à 360°).

Sur route et autoroute, la Mercedes Classe-S active alors tous ses capteurs et vient créer une bulle électronique autour de la voiture pour soutenir l’attention du conducteur. La direction devient active et vous remet dans le droit chemin : entre les lignes blanches. Des vibrations vous rappellent à l’ordre si vous flirtez trop longtemps avec les lignes, et si votre vigilance semble trop baisser : la voiture vous rappelle de faire une pause. Le radar adaptatif s’occupe de devant, mais l’arrière n’est pas en reste et fait l’objet d’une attention toute particulière grâce à un énième radar qui saura avertir de votre présence les personnes arrivant trop vite derrière vous. Enfin, quelque soit l’allure, la voiture évolue dans un silence extraordinaire et les suspensions filtrent les moindres aspérités de la route pour le plus grand confort des occupants.

Vous imaginez alors le tableau : voiture attentive, nuisances filtrées : les kilomètres défilent à la vitesse de la lumière et vous profitez alors soit des coussins, soit d’un massage et du son cristallin du système audio Burmester.

Dans cet océan de confort, le plus bluffant reste les suspensions qui sont calibrées à la perfection pour l’usage et le gabarit de la voiture. C’est sans aucun doute ce qui fait la renommée de la Classe-S. Elle n’a pas volé sa réputation : la Mercedes Classe-S est bien l’une des voitures les plus confortables.

4

Quels sont ses défauts alors ?

Très objectivement, la Mercedes Classe-S n’a pas beaucoup de défauts. En réalité, il n’y en a même aucun manque majeur : même son prix est largement justifié par les prestations qu’elle offre. Finalement c’est peut-être là son plus gros défaut. Elle est rationnelle dans son prix et à ce titre elle se vend. Revers de la médaille, elle perd un peu de son exclusivité et toutes les métropoles du monde entier regorgent de Mercedes Classe-S.

C’est sans doute pour palier ce phénomène qu’il existe les modèles AMG, Limousine et Maybach, mais très franchement, peut-on blâmer une voiture d’être un succès commercial et au juste prix ? Sûrement pas.

Constructeur automobile : Mercedes-Benz

Mercedes-Benz

Mercedes-Benz est un constructeur allemand d’automobiles premium, de sport et de luxe, de tracteurs, de camions et d’autocarsindépendant fondé en 1926 par trois autres constructeurs : Daimler-Motoren-Gesellschaft, Mercedes et Benz & Cie.

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|