Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

ESSAI – Volvo V90 D5

Garage des blogs
Article

Gymkhana 9 - Ken Block

Article

ESSAI – Volvo V90 D5

Article

Dis papa, ça veut dire quoi attaquer ?

Après avoir fait forte impression avec son grand SUV XC90, Volvo renouvelle maintenant sa grande berline avec la S90 et sa déclinaison break la V90. Nous venons d’essayer ces deux châssis qui partagent tout, à commencer par la plateforme, celle du XC90. Et d’un point de vue esthétique, on a préféré l’allure du grand break, dont on vous parle maintenant.

A l’image du succès du XC90, la mue qui s’est opérée chez Volvo depuis 2010 et l’investissement de 11 milliards par le Chinois Geely ont porté leurs fruits. En repartant de zéro, la conception des nouveaux modèles n’a pas d’héritages délicats à gérer et la plateforme commune SPA, alliée aux nouveaux moteurs 4 cylindres permet à Volvo de repartir de l’avant, vendant plus de 500.000 véhicules en 2015. Ce record sera d’ailleurs battu en 2016, avec une croissance de +10% dans le monde – et même 12.5% en France. Et ce ne sont pas les nouveaux S90 et V90 qui vont infléchir cette tendance…

2

DEHORS, UN BREAK ÉLANCÉ

Peut-être que notre choix du châssis break vs. la berline n’est pas tout à fait uniquement esthétique… C’est peut-être le subconscient qui parle. En effet le break Volvo est un modèle qui a traversé les époques, c’’est un peu l’emblème de Volvo, ce grand break carré, ce grand volume confortable pas très beau mais fiable et très pratique. Et en 2016, s’il reste bien sûr confortable et fiable, il est en plus devenu magnifique. Il suffit de la regarder pour s’en convaincre, le dessin du châssis break est une grande réussite. Grande aussi par sa taille, la V90 mesure 4,94m de long (et pourtant la S90 est plus longue, de 2cm) pour 1,88m de large : c’est vraiment un GRAND break. Grand et beau, la V90 attire les regards avec sa ligne élégante et le dessin original de son hayon. On retrouve aussi ses phares au dessin « Marteau de Thor », la signature lumineuse de la marque. A l’avant, la large calandre et ses phares à l’allure affûtée lui offrent une belle fluidité. De profil, on remarque ses flancs élancés et ses jantes bien larges, 20 pouces pour notre modèle d’essai.

3

DEDANS, LUXE ET CONFORT

Quand on pénètre dans l’habitacle, les bonnes impressions du design extérieur sont instantanément confirmées par la qualité de présentation de l’intérieur. Les matières (cuir Nappa, Noyer et Bouleau scandinaves, aluminium…) et les ajustements sont parfaits. Et au toucher, même les plastiques sont une réussite. Les sièges aux doubles surpiqures sont d’un maintien très agréable alors que les différents réglages électriques permettent de rapidement trouver sa position.

volvo-s90-v90-interieurs-9

On a particulièrement apprécié la finition qui sait être originale. Cela change de la très/trop grande sobriété allemande. Par exemple, la molette du mode de conduite ressemble à un petit bijou métallique, c’est original, beau et pratique. Et que dire des inserts de bois… Ils sont splendides et leur traitement laqué est une merveille. Il semble brut, non traité. Du côté des affichages, on retrouve un large écran en lieu et place des combinés d’instruments derrière le volant. Et au milieu de la planche de bord on retrouve un large écran tactile bien réactif pour accéder à la connectivité, au multimédia et à tous les réglages du véhicule.

volvo-s90-v90-interieurs-1

Mention spéciale au système audio Bowers & Wilkins, qui nous a mis une énorme claque par sa précision et sa puissance. Jamais le son n’avait été aussi bon dans un habitacle. Du coup, on s’y intéresse et on découvre que le système embarque 19 haut-parleurs pour une puissance de 1400W…  Et on apprend que le partenariat entre Bowers & Wilkins et Volvo va si loin que le subwoofer est intégré au coeur du châssis, sur la plateforme SPA, là où il aurait le meilleur rendement. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces efforts sont récompensés d’un son puissant et cristallin, un vrai bonheur.

volvo-s90-v90-interieurs-8

4

LA CONDUITE PRESQUE AUTONOME

Belle dehors, belle dedans, en statique la V90 nous plait beaucoup. Reste à savoir si sur la route, ces bonnes dispositions se confirment. Notre modèle d’essai dispose du moteur D5, un confortable 4 cylindres diesel de 235ch. La transmission est intégrale est de série avec ce moteur, tout comme la boite automatique à 8 rapports Geartronic. Cet ensemble propose un couple très convenable de 480Nm disponible dès 1800 tours-minute. Il propose un très bon agrément, tout en discrétion, et des relances très dynamiques grâce à l’arme secrète de Volvo : le PowerPulse. Cette innovation maison en première mondiale consiste à comprimer de l’air à 12 bars dans une bonbonne de 2 litres avant de le réinjecter dans le turbo basse pression en phase d’accélération : résultat, plus de puissance à bas régime et sans une goute d’essence supplémentaire. Malin. Le comportement du grand break est bon, et son dynamisme en rapport avec ses mensurations. Peut-être que le maillon faible se situe au niveau de la boite, parfois un peu longue à se décider dans les phases de reprise. Heureusement on peut facilement rendre la V90 plus réactive en basculant en mode dynamique. La boite suit alors sans temps mort les appuis sur l’accélérateur. La conduite dynamique est certes récréative, mais ce n’est pas dans ce domaine que l’on attend les nouvelles Volvo. C’est plutôt du côté de la conduite autonome que l’on attend les grandes berlines suédoises.

volvo-v90-s90-11

Et avec les S90 et V90 Volvo passe un nouveau cap dans ce domaine avec une fonction de pilotage semi-automatique avec Intellisafe Assist. Le véhicule lit le marquage au sol et sait garder sa ligne, tout en pouvant accélérer et freiner pour maintenir sa vitesse selon le traffic. Le système permet de prendre des courbes sur autoroute sans toucher le volant, mais après quelques secondes de ce petit jeu, l’alerte retentit et il faut reposer les mains sur le volant. C’est très efficace autant que pratique, quand on ne regarde plus la route le temps de faire un réglage sur l’écran central par exemple, mais ça ne dispense pas de rester attentif. D’autant que le système n’est pas encore parfait et que par moment, on a un peu l’impression de devoir se battre avec le retour de force du volant.

En plus du pilotage semi-automatique, l’offre de sécurité et d’aides à la conduite est pléthorique, Volvo ayant toujours été un pionnier dans ce domaine. Le système City Safety évolue et peut désormais distinguer les piétons les vélos mais aussi les grands animaux (ça c’est un truc de Suédois, un élan de 800kg dans la calandre, ça pique) et adapter un freinage d’urgence autonome… En marche avant comme en marche arrière, dans le trafic urbain comme sur une route de forêt.

5

EN CONCLUSION

Une ligne fluide et élégante, un intérieur raffiné, un équipement au top dont un son vraiment bluffant, la V90 est très séduisante. Et sur la route il en est de même, le moteur possède un bel agrément, sans parler des technologies d’assistance du conducteur, à la pointe de l’innovation. C’est un succès sur toute la ligne pour  Volvo qui semblent passer doucement du statut de challenger à celui de concurrent direct sur le segment premium habituellement réservé aux allemandes. Côté tarif notre V90 avoisine les 75.000eur ce qui serait à équipement égal presque 10% moins cher que la concurrence…

Constructeur automobile : Volvo

Volvo

Marque suédoise créée en 1927, Volvo a depuis 2009 été rachetée par un constructeur chinois, visant à sauvegarder son long passé d’innovations technologiques et sécuritaires qui ont longtemps valu à la marque une réputation de solidité exemplaire. Les effets du rachat commencent à se faire sentir avec la sortie de modèles plus dynamiques, modernes, répondant toujours à l’esprit d’origine du constructeur sans oublier un certain nombre de déclinaisons sportives. Volvo en Latin veut dire “je roule”.

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|