Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Roadtrip en Israel avec le Seat Arona

Garage des blogs
Article

Essai de l’Audi R8 RWS, qu’en est-il vraiment ?

Article

Roadtrip en Israel avec le Seat Arona

Article

Dans les coulisses de la F1 avec Pirelli

Seat a le vent en poupe. La marque affiche la plus grosse croissance du marché européen avec +15% cette année, mais surtout une croissance sans discontinuer depuis 2007. Fortement aidée par l'arrivée de leur SUV à succès, le Seat Ateca. La marque s'attaque à un autre marché porteur : celui des SUV urbains avec, donc, ce nouveau Seat Arona.

1

Direction Israël

Pour changer, et afin de nous le présenter sous son meilleur jour, Seat nous emmène direction Israël pour un roadtrip inédit en terre sainte. Direction Tel-Aviv donc qui sera notre point de départ. Après une visite touristique de nuit à Jaffa, nous partons le lendemain matin par l’autoroute en direction de Jérusalem et plus précisément du Mont des Oliviers.

Deux salles, deux ambiances. Autant Tel-Aviv affiche de fortes ressemblances avec des mégalopoles du luxe et de la fête telles que Miami, Cancun, Dunkerque ou encore Ibiza ; autant Jerusalem dégage une richesse culturelle tout autre. Au Mont des Oliviers, on ressent toute l’histoire qui exhale du lieux tout en slalomant entre les rabbins orthodoxes.

Notre périple s’achève dans le Desert de Néguev, après une longue traversée entre les grands cirques de la frontière Jordanienne et la Mer Morte.

Une multitude de terrains de jeux donc pour découvrir ce dernier né de la marque Ibérique.

2

Un style connu et reconnu

L’une des recettes du succès de la marque Seat, c’est le style plutôt tranché que la marque a adopté lors du lancement de l’Ateca. C’est donc en toute logique que le Seat Arona en reprend les codes conservant ainsi un style affuté. Cependant le Seat Arona ajoute au style général quelques touches qui viennent sophistiquer un peu le SUV.

Il s’offre ainsi un toit rainuré, ainsi que des diffuseurs avant et arrière renforcés pour protéger les bas de caisse. Le pilier arrière quant à lui accueille un X, symbole de la finition Xperience du modèle.

Le Seat Arona, s’adapte également à son marché avec une carrosserie bi-colore qui permet d’obtenir 68 combinaisons différentes. La personnalisation est un attribut indispensable pour s’installer sur ce segment.

3

Ibiza inside

A l’intérieur, le Seat Arona gagne un peu en fantaisie en reprenant notamment l’intérieur de la nouvelle Seat Ibiza. Il s’équipe donc d’une dalle tactile, aboutie, et plus ergonomique que les versions précédentes. Elle conserve en façade quelques raccourcis indispensables à une navigation intuitive. C’est une véritable amélioration.

La technologie embarquée, quant à elle, est d’actualité puisque le Seat Arona se dote d’une zone de recharge à induction, mais surtout de toutes les aides à la conduite actuelles : à savoir, le Front Assist avec freinage d’urgence ou encore la détection de piétons. Un vrai gage de sécurité en milieu urbain.

Pour le reste, Seat fait dans l’efficace avec une sellerie confortable bien qu’un peu trop sobre à mon goût. Enfin, ses voies – assez larges pour le segment – confèrent à l’Arona une bonne habitabilité. C’est sobre et efficace.

4

במכונית

Comme évoqué en introduction, notre itinéraire nous a permis de voir plusieurs facette de l’Arona. En ville, sur autoroute, sur petites routes et même en off-road.

En ville, très clairement le Seat Arona est dans son élément. Dans les petites rues sinueuses de Jerusalem, il a su se faufiler partout avec aisance. Si il est de bonne dimension, sa bonne visibilité permet d’évoluer confortablement.

Sur autoroute, il saura également trouver sa place. Bien insonorisé, il permet de faire de longs trajets sans trop de difficultés. A notre disposition, le petit 3-cylindres de 115ch qui s’avère plutôt sobre, bien qu’il faille le mal-mener pour avoir une bonne reprise.

Sur petites routes, c’est la version Fr qui est passée entre nos mains. Au delà d’une finition plus sportive, le 4-cylindres 1,5 TSI Evo ACT de 150 ch offre beaucoup plus d’agrément de conduite. Plus coupleux, il emmène l’Arona avec plus de facilité.

En off-road, terrain excentrique pour l’Arona, ce dernier profitera quand même de ses 19cm de garde sol. Gardons tout de même à l’esprit que les 6000 pré-commandes étaient à 75% composées de finitions luxe.

Ce qu’il faut retenir c’est que le Seat Arona est franchement bien taillé pour la vie urbaine, sans pour autant être fermé aux grands espaces. Il faudra veiller tout de même à se doter du bloc 4-cylindres, plus généreux, mais disponible uniquement en finition Fr.

En définitive, Seat continue la mise sur le marché de produits justement équilibrés entre prix et dotations, équipant leurs modèles de ce qu’il faut de technologies pour les rendre attractifs et attachants. Maintenant on attend le Cupra Arona…

Constructeur automobile : Seat

Seat

SEAT (Sociedad Española de Automóviles de Turismo) est un constructeur automobile espagnol, créé le 9 mai 19501 par la volonté du gouvernement espagnol avec l’aide de Fiat (qui détenait 7 % du capital de la nouvelle société) et de sept grandes banques du pays (42 %). Il fut d’abord géré par l’Instituto Nacional de Industria (propriétaire de 51 % du capital), et fut maintenu jusqu’en 1982 sous le contrôle de Fiat. C’est depuis 1986 une filiale du groupe allemand Volkswagen

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|