Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Audi A4 allroad quattro, ma voiture du quotidien ?

Garage des blogs
Article

Saint-Tropez en Mercedes-AMG C43 Cabriolet

Article

Audi A4 allroad quattro, ma voiture du quotidien ?

Article

Shooting d'une Ford Focus RS sale

Suite à l'essai de la nouvelle Audi A4 Avant lors d'un évènement organisé par Audi, cette voiture m'était apparue comme étant taillée pour le quotidien. Pour parfaire l'idée que je me faisais de cette voiture, j'ai donc décidé de la reprendre en essai en l'inscrivant davantage dans mes habitudes quotidiennes. Et pour éviter la redite, j'ai choisi la version allroad qui diffère légèrement de la version Avant et qui correspond davantage à mes habitudes de vie…baroudeuses.

1

La voiture du quotidien : définition

Lorsque l’on a la bougeotte comme moi, c’est important d’avoir une voiture qui avale les kilomètres, qui peut accueillir l’équivalent d’une maison entière en sacs de voyage et transporter mon vélo. 

En effet, vous l’avez surement vu ça et , l’été c’est le vélo, l’hiver c’est le ski et sinon c’est la course à pied. Il faut donc, un coffre et des accessoires pour le transport. Cet essai se déroulant en été : l’accessoire sera un porte-vélo.

audi-a4-allroad-quattro-det

Et puisque l’on parle d’un usage quotidien, voire rationnel, exit les motorisations spectaculaires et place au sympathique mais non moins raisonnable bloc V6 3.0L de 218ch.

 

2

Transporter un vélo

Quelle tannée. Si, si, il faut l’avouer. Transporter un vélo est souvent une corvée. Plusieurs options existent :

  • Dans le coffre : après tout, c’est un break, il accueillera parfaitement votre vélo plié. Démonté. Rangé dans un sac. Mais il faudra toujours rabattre les sièges, envisager l’inenvisageable de poser ses valises par dessus le sac à vélo. On oublie : on perd en place, on se salit, on  prend le risque d’abimer son vélo ; sans compter qu’une valise peut traverser la voiture en cas de gros freinage. 
  • Sur le toit : des barres de toit équipent de série la voiture. On peut transporter un ou plusieurs vélos sans démontage. On progresse. Mais non. Non, parce qu’il faut d’abord le hisser jusque là haut (et si vous vous ratez, c’est chez le carrossier que ça se répare). Et qu’une fois fixé sur le toit, vous n’avez plus de visibilité sur l’attelage. Sans compter les pièges traîtres comme les portiques de péages et autres tunnels.
  • Sur le hayon arrière : système vieux comme Hérode. Universel et peu onéreux, c’est l’une des options les plus envisagées et les plus fréquentes sur les routes. Deux détails attirent mon attention : la sécurité et la sécurité. Fonctionnant avec des sangles, il est impossible de sécuriser le vélo contre le vol et apposé contre le hayon, la visibilité est réduite à néant. C’est donc un non-négatif pour ce système
  • Sur un attelage : dernier système de transport existant pour le vélo et sans doute le mieux. Les systèmes actuels sont fixés sur une boule d’attelage. Une fois clipsé, le système se verrouille avec une clé. Idem pour les pinces qui viennent maintenir le cadre du vélo en position. Le système est monté sur une bascule et laisse libre accès au coffre. Il dépasse d’un mètre en longueur et de seulement quelques centimètres en largeur (sauf si vous transportez un tandem !). Le champ de vision n’est que très peu altéré. On garde une bonne vision de l’attelage, mais aussi des voitures qui arrivent derrière. Système validé.

3

Partir loin

Une fois l’attelage choisi, il est temps de tailler la route. A ce sujet, l’Audi A4 est vraiment agréable à conduire. Truffée d’assistances, les kilomètres s’avalent sans trop se fatiguer. La voiture est notre 3eme œil sur la route.

Le régulateur de vitesse adaptatif conserve une distance de sécurité d’au moins 2,0 secondes avec la voiture qui nous précède, l’avertisseur d’angle mort surveille les côtés, l’avertisseur de franchissement de ligne blanche signale les écarts en cas de déviation, et dans une certaine limite, corrige automatiquement la trajectoire.

Vous commencez par connaître ces aides à la conduite qui équipent de plus en plus de voiture. Audi a poussé la surveillance d’un cran, en créant un écrin de sûreté autour de la voiture qui fonctionne au delà de l’autoroute. L’Audi A4 est ainsi capable, même à l’arrêt, de détecter un vélo, une voiture ou un passant arrivant de derrière si nous ouvrons la portière. La voiture émet alors un flash lumineux au niveau des inserts de portières. Elle est également capable de freiner à notre place en cas de danger imminent ou encore de gérer les embouteillages.

Et mon porte-vélo dans tout ça ? Et bien il n’empiète pas trop sur ces aides. Seule la caméra de recul devient caduque puisqu’elle ne prend pas en charge ce type d’attelage. Le trailer-assist est pourtant capable de gérer l’angle d’une remorque et d’effectuer les manœuvres à notre place, mais mon attelage n’étant pas articulé, le système se désactive automatiquement ; ce qui évite au radar de recul de sonner continuellement.

4

Sortir des sentiers battus

Par essence, barouder implique de s’évader un peu et de sortir des sentiers battus. C’est pourquoi la version allroad de l’Audi A4 Avant est un vrai plus, puisque l’ADN du modèle impose de sortir des chemins carrossables.

Afin d’optimiser l’usage du système 4 roues motrices “quattro” , la version allroad ajoute à la panoplie de réglages de l’Audi Driving Select un mode off-road qui sur-élève la hauteur de caisse, désactive l’ESC puis répartit et distille la puissance de façon plus uniforme sur les 4 roues. Au menu, pas de franchissement évidemment, mais une évolution beaucoup plus confortable sur des terrains glissants ou chaotiques.

5

Expérience réussie

Cette Audi A4 allroad quattro a déjà passé pas mal d’obstacles.

Partir rouler en vélo en dehors de Paris n’est plus une corvée : le système conçu par Thule et commercialisé dans la gamme accessoires Audi est bien pensée. Il est facile à monter, sécurisé et une fois installé, l’ensemble à une bonne gueule.

Lorsqu’il faut sortir de la route, le version allroad donne à l’Audi A4 ce petit plus sur terrains glissants et crée un écrin de protection supplémentaire avec sa garde au sol plus haute et ses passages de roues spécifiques protecteurs. Ce qui rend la voiture moins fragile.

Lors des longues liaisons, les aides à la conduite sont un vrai plus pour le conducteur. L’attention est soutenue par la technologie. Les longs trajets deviennent moins contraignants.

Enfin, peinte ici en Argent Fleuret, c’est de loin la plus belle couleur. Le style allroad ressort parfaitement. Pour une voiture de tous les jours, beaucoup de monde se retourne et soyons honnêtes : ça compte aussi un peu.

N.B.: Si vous trouvez les photos plus réussies que d’habitude, c’est normal. Pour cet essai un peu particulier, les photos ont été prises avec un Leica M-P gentiment prêté par Leica France. C’était l’occasion de repenser un peu ma façon de faire de la photo automobile.
Chaque cliché se réfléchit à l’avance et chaque déclenchement demande un vrai travail en amont pour le choix du cadre et de la mise au point (manuelle – ça se voit sur certaines photos que j’ai décidé de vous montrer aussi).
Le rendu est génial. Photographe amateur ou pro, c’est toujours une expérience enrichissante de shooter avec un boitier de ce calibre.

Constructeur automobile : Audi

Audi

Audi est l’une de ces marques légendaires qui a su faire rêver des générations entières. A la fois excellente dans la production de véhicules et berlines de séries, la marque a également toujours été une référence dans le milieu des sports automobiles. Rallyes, Endurances, voitures de tourismes, DTM, … de très grands pilotes sont passés derrière le volant d’une Audi, on se souvient tous de Michèle Mouton, et plus récemment Tom Kristensen, Allan McNish, … pour ne citer qu’eux. Fondée en 1899, le constructeur a eu fort à faire sur le segment des voitures de prestiges face à une concurrence directe de Mercedes et BMW redoutable. Les résultats sont là, puisqu’aujourd’hui la marque est en grande forme, bénéficiant d’une excellente image de marque grace à son renouveau stylistique et des actions marketing sans failles. Forcement chez Garage des Blogs, nous avons une légère préférence pour les modèles S et RS..

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|