Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

On a testé l’Audi autonome du futur !

Garage des blogs
Article

Jeep Compass : plus 4x4 que SUV

Article

On a testé l’Audi autonome du futur !

Article

Audi S8 Plus : impossible n'est pas allemand !

Jack est notre Audi A7 piloted drive. Comprenez : « autonome ».
Avec plus de 100 000 km au compteur depuis son lancement en 2013, elle préfigure ce qui sera le niveau 3 de la conduite autonome.

1

C’est quoi les niveaux d’autonomie ?

De 1 à 5, cette échelle jalonne les niveaux d’autonomie d’un véhicule. Le niveau 1 correspond à une voiture complètement dépendante de son pilote et le niveau 5, correspond à une voiture dont le « conducteur » peut prendre place à l’arrière en toute détente. L’Audi Q7 est déjà de Niveau 2 par exemple.

2

Concrètement…

L’autonomie s’étend de :

…ce qui existe déjà (Audi Q7 par exemple) :
– gestion du trafic (Trafic Jam),
– son stationnement (Parking Pilot),

…à ce qui arrive dans un futur très proche : (mais existe déjà dans le monde de Jack)
– les parties autoroutières autonomes (Motorway Pilot)
– autonomie complète dans les parkings (Garage Parking Pilot)

…et à ce qui arrivera dans une autre décennie :
– Autonomie en ville (City Pilot)

3

Ressources technologiques

Pour arriver à un tel niveau d’autonomie, Jack, notre Audi A7 a besoin d’une multitude de caméras, de capteurs ultrasoniques et autres lasers en tout genre. Certains équipent d’ores-et-déjà les modèles de la gamme, d’autres sont encore en test sur notre voiture d’essai.

De façon plus précise : outre les radars qui équipent déjà les modèles de la marque, deux systèmes laser ainsi qu’une unité prototype sont intégrés afin de cartographier en temps réel les environs plus ou moins immédiats de la voiture et ainsi permettre à Jack de prendre les bonnes décisions en toute sécurité.

Au delà de la sécurité, Jack se veut un système harmonieux. C’est à dire que toute cette technologie ne sert pas uniquement à scanner l’environnement, mais permet également à la voiture d’être plus précise et ainsi plus douce dans sa manière de garder les distances de sécurité et de se positionner entre les lignes de la route.

En réalité, c’est sur ce point que j’attendais un peu la voiture. Les voitures actuellement sur le marché – pour les plus richement équipées en assistances – sont autonomes de Niveau 2. Elle peuvent conduire toute seule dans une certaines mesure, mais nécessite l’action constante du conducteur.  Ce niveau d’autonomie rend la voiture un peu brusque dans ses mouvements, voire même désagréable. Est-ce que Jack est meilleur ? Pire ? Pareil ?

4

À son volant…

Tout d’abord, le co-pilote de sécurité nous explique comment fonctionne le système. C’est plutôt simple. Le volant est doté de deux boutons à actionner simultanément pour activer ou désactiver le système de conduite autonome. Lorsque le système est disponible, une grande barre LED s’illumine en bleu. Elle vire au orange 2 minutes avant de se désactiver et au rouge lorsqu’elle se désactive. Enfin, sous l’écran central, prend place un petit écran supplémentaire qui explicite les mouvements à venir de Jack : mise en route du système autonome, dépassement, désactivation du système etc…

Une fois le fonctionnement compris, on se lance. Le GPS surligne en vert les zones où le système pourra s’activer. Le signal sonore retenti, on presse les deux boutons et Jack prend le relais. La voiture pilote toute seule.

Très franchement, le système va au-delà de mes espérances. Je m’attendais à un comportement plus brouillon. En réalité, c’est tout à fait différent. Le système automatique est très précis et conserve la voiture parfaitement entre les lignes et agit avec douceur. L’Audi A7 piloted driving reste à droite – comme le veut le code de la route (!!!) – puis va doubler dès quelle en aura l’opportunité. Jack fait sa petite vie OKLM à 130 sur l’autoroute pendant que l’on se détend tranquillement. À deux minutes de la fin de la zone autonome, ou à l’approche d’une zone de travaux, le signal va retentir et alors on va reprendre le main en douceur. On est presque déçu de reprendre le volant sur l’autoroute.

5

Et le plaisir de conduire ?

C’est la première réaction que vous avez eu pendant le live que l’on a fait :

« Et le plaisir de conduire dans tout ça ? »

De mon point de vue, ce genre de système n’a pas pour vocation à remplacer le conducteur, mais simplement d’accomplir les tâches les plus ennuyeuses et répétitives à sa place. A l’instar du régulateur de vitesse qui s’occupe de maintenir précisément votre vitesse à 130 km/h sur l’autoroute, l’Audi piloted driving a pour vocation d’avaler les milliers de kilomètres ennuyeux qui séparent votre maison de votre circuit préféré et ainsi vous permettre de bien vous reposer avant d’attaquer comme un fou sur piste.

More will follow____I

Constructeur automobile : Audi

Audi

Audi est l’une de ces marques légendaires qui a su faire rêver des générations entières. A la fois excellente dans la production de véhicules et berlines de séries, la marque a également toujours été une référence dans le milieu des sports automobiles. Rallyes, Endurances, voitures de tourismes, DTM, … de très grands pilotes sont passés derrière le volant d’une Audi, on se souvient tous de Michèle Mouton, et plus récemment Tom Kristensen, Allan McNish, … pour ne citer qu’eux. Fondée en 1899, le constructeur a eu fort à faire sur le segment des voitures de prestiges face à une concurrence directe de Mercedes et BMW redoutable. Les résultats sont là, puisqu’aujourd’hui la marque est en grande forme, bénéficiant d’une excellente image de marque grace à son renouveau stylistique et des actions marketing sans failles. Forcement chez Garage des Blogs, nous avons une légère préférence pour les modèles S et RS..

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|