Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

La nouvelle BMW X3 à l’essai

Garage des blogs
Article

Roadtrip en Ducati Multistrada 1200 Enduro Pro

Article

La nouvelle BMW X3 à l’essai

Article

Rouler à Spa en Audi R8, checked.

2003. C’est il y a 14 ans qu’est né le premier X3 du nom, le premier « Sport Activity Vehicule ». Bon, on ne va passe mentir, personne n’utilise cette dénomination dans la vraie vie. Par contre, SUV (premium), ça oui. C’est la troisième génération de celui qui a inspiré tout un segment. Et ce nouveau modèle est bienvenu, tant la concurrence est rude, même chez les premium. Audi, Mercedes, Volvo, voire Alfa Romeo avec son Stelvio… Lors de cet essai dans le sud de la Corse, nous avons essayé le BMW X3 30d, avec son nouveau moteur 6 cylindres en ligne de 265ch.

Après avoir vendu plus d’1,5 million de X3 en 14 ans, difficile de tout changer. Et comme souvent, les constructeurs ne prennent pas beaucoup de risque au niveau du style, quand ils renouvellent un best-seller. On aimerait toujours un peu plus d’audace, mais l’on comprend aussi la frilosité imposée aux designers. Dans le cas de ce nouveau X3, pas de révolution, mais quelques touches légères qui inscrivent son dessin dans son époque. Son profil gagne de nouvelles lignes de caisse plus marquées et les passages de roues semblent plus larges qu’avant, pour accompagner des jantes de plus en plus larges elles-aussi : 20 pouces sur notre modèle en finition M-Sport. Sur la face avant, les évolutions sont aussi notables, si tant est qu’on soit un peu familier des codes de la marque : la calandre en haricots (brrr, que cette description est moche) grandit encore, assurant une face bien agressive. Et les projecteurs prennent leur indépendance, ils n’y sont plus reliés. En dessous, les antibrouillards full LED viennent se loger dans les ouïes du bas de caisse et ainsi, participent eux-aussi à cette face sportive. Vu de l’arrière, ce sont aussi les feux qui évoluent le plus. Plus à plat, ils soulignent mieux le dessin arrière tout en s’y intégrant parfaitement. Pour son dessin extérieur, l’ensemble est très réussi grâce à l’équilibre trouvé entre l’élégance et la sportivité.

Et l’intérieur n’a rien à envier à l’extérieur, tant les matériaux et les finitions sont parfaites. Le nouveau X3 se dote d’un intérieur et des codes déjà vus sur les récentes Série 5 et Série 7. Le renouvellement de la planche de bord était bien nécessaire au vu de ce que propose la concurrence et c’est assez réussi. Le combiné d’instruments passe au tout numérique, mais chez BMW, les compteurs restent des compteurs. Pas d’intrusion du GPS comme chez Audi par exemple. Il reste cantonné à l’écran central, un écran fixe de plus de 12 pouces qui trône au-dessus de la console centrale. Très lisible et bien défini, c’est par lui que tout se passe. Et s’il est tactile, la molette multi-fonction iDrive est heureusement toujours là, tant elle est pratique. Plus pratique qu’un écran tactile à mon humble avis.

Et si vous n’aimez ni la molette, ni le tactile, il reste une option. En fait, il en reste même deux : l’interface gestuelle découverte sur la Série 7, et même l’interface vocale. Moins gadget et très pratique, l’affichage tête haute (en option) fait son apparition sur le nouveau X3. Largement paramétrable et très complet, c’est une de ces fonctions dont on ne peut rapidement plus se passer. Au rang des technologies non gadget, on notera aussi la palanquée de caméras extérieures qui permettent un rendu « bird-view » du véhicule à 360 degrés, un rendu des plus utiles pour bien apprécier l’environnement direct du X3 lors des manoeuvres.

Nombre des dernières technologies d’assistance à la conduite sont bien sûr présentes sur le nouveau X3, de la conduite assistée à la lecture des panneaux en passant par les alertes de franchissement de ligne. Problème, nous sommes en Corse : nous n’avons pas eu beaucoup de portions compatibles avec ces technologies, car nous avons surtout roulé sur les magnifiques routes autour de Sartène. Quant aux panneaux, ils prennent tellement de coups de fusils qu’ils sont rarement lisibles 🙂

Nous avons donc pris le volant de notre X3 30d entre Ajaccio et Sartène en empruntant nombre de petites routes qu’on pourrait imaginer bien peu adaptées à un X3 de 4,72 mètres de long. Détrompez-vous, notre X3 y était comme un poisson dans l’eau. A l’image de la Série 5 qui ne faisait pas sa taille sur les routes de la Vallée du Douro, pour le X3, c’est le même constat : on a l’impression de conduire un véhicule plus petit qu’il n’est, grâce à une excellente maniabilité. La direction variable y est pour beaucoup, mais la suspension aussi. Elle filtre bien les imperfections de la route et dispense le X3 de roulis. Un bon mix entre confort et dynamisme, même si elle n’est pas aussi confortable que les suspensions pneumatiques qu’on peut trouver chez la concurrence. Et en parlant de dynamique, que dire du 6 cylindres en ligne qui équipe notre 30d sinon qu’il nous a ravi de bout en bout de cet essai ? 265 chevaux à 4000 tours mais surtout un couple de 620 Newton-mètres disponible dès 2000 tours ; C’est cette disponibilité qui fait la différence. Allié à la boite à 8 rapports Steptronic, aussi discrète en conduite coulée que vive en conduite plus sportive, c’est un régal que d’emmener ce X3 30d à un rythme qu’on imaginerait pas, au vu de la largeur des routes dans la région… N’est pas motoriste qui veut, et la marque bavaroise le prouve une nouvelle fois avec ce nouveau 6 cylindres diesel. Enfin, s’il sera plus souvent sur l’asphalte que sur les chemins, nous avons pu faire pas mal de kilomètres sur les pistes du vaste domaine de Murtoli et ainsi nous rendre compte que le X3 n’avait ni peur des ornières, ni des pierriers… Ni des hardes de sangliers ^^ Il conserve en effet ses bons 20cm de garde au sol et le xDrive fait le reste pour gérer la motricité des 4 roues.

Renouveler un best-seller n’est jamais chose aisée, mais BMW ne se loupe pas avec le nouveau X3. Esthétiquement il conserve son look et les légères retouches apportées à son dessin font exactement ce qu’il faut pour être bien dans le coup en cette fin 2017. Il profite dans l’habitacle des nouveautés des grandes berlines 5 et 7 et ne déroge pas aux codes du segment. Tout est luxe et raffinement, sans parler du confort. Cerise sur le gâteau un tempérament bluffant dès que l’on enfonce la pédale des gaz. Et quand on ne fait que l’effleurer, le X3 vous emmènera où vous voulez, dans le calme… Et ce, même si la route se dégrade à devenir un chemin de randonnée !

Les prix de la gamme X3 s’étendent de 52.000eur pour le X3 xDrive 20d en finition Lounge à 72000eur pour le M40i. Nos modèles d’essais X3 30d très bien équipés en xLine ou MSport optionnés coutent eux entre 64 et 70.000eur.

Constructeur automobile : BMW

BMW

Constructeur bavarois né en 1916, BMW produit depuis ce jour des véhicules en cultivant une certaine image de la sportivité, que ce soit au travers de ses modèles de série mais aussi en développant de nombreux programmes compétition.

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|