Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Le Michelin PS4S, le pneu sportif

Garage des blogs
Article

Mercedes-Maybach G 650 Landaulet

Article

Le Michelin PS4S, le pneu sportif

Article

Les gagnants de #MonSacréNuméro récupèrent leurs Peugeot 205

À moins que vous ayez disparu de la planète terre, vous n’avez pu manquer cet évènement mondial que fut le lancement du nouveau Michelin Pilot Sport 4S.

Les plus gros influencers mondiaux, les plus belles voitures du monde et les plus grands pilotes étaient réunis pour le lancement du nouveau pneu Michelin, le Pilot Sport 4S. Mais que se cache t-il derrière ces belles images de supercars au soleil? Décryptons ce nouveau pneu.

1

Un pneu de bonne famille

Être le petit dernier de la famille est une position toujours délicate. Difficile de ne pas souffrir de la comparaison avec le frère ainé ou même les parents. Si en plus, ces derniers sont d’ores-et-déjà des champions, la situation devient d’autant plus critique : aucune faiblesse ne lui sera pardonnée.
Le pneu Michelin Pilot Sport 4 S est le frère du déjà très performant Pilot Super Sport et le descendant de champions issus de la compétition : le Pilot Sport EV ou encore le Pilot Sport Cup 2.

2

Des améliorations concrètes

Michelin s’est efforcé d’améliorer les performances de son nouveau né grâce à de nouveaux mélanges, de nouvelles composantes qui permettent au Pilot Sport 4S de se distinguer de ses concurrents.

Grâce à des essais réalisés par le TÜV SÜD, organisme indépendant, on peut constater que le PS4S se place en pole position des tests de :

FREINAGE SUR SOLS SEC ET MOUILLÉ

Il est inutile de vous rappeler pourquoi cette mesure est stratégique pour les performances d’un pneu. Du point de vue de la performance, un bon grip au freinage est primordiale, mais ça n’est rien en comparaison du point de vue sécuritaire où cette notion est vitale.

La mesure (sec) : distance pour passer de 100 km/h à 0.
Le résultat (sec) : 33,66 m

La mesure (mouillé) : distance pour passer de 80 km/h à 0.
Le résultat (mouillé) : 27,73 m

Michelin réduit la distance de freinage d’environ 1,94m par rapport à la concurrence sur sol sec et d’environ 1,27m sur sol mouillé.

Pour arriver à ce résultat, Michelin a travaillé essentiellement sur la recette de la gomme en optimisant l’usage et les mélanges entre les élastomères, les résines ou les huiles utilisées. La technologie bi-compound (bi-composant) permet d’enrayer les difficultés liées aux différences de température entre l’épaule du pneu qui avoisine les 200°C par temps sec ou celle de la bande de roulement qui peut descendre jusqu’à 50°C par temps mouillé.

TEMPS AU TOUR

Gagner ou perdre quelques secondes rien qu’avec sa monte de pneu, n’est-ce pas important ?

La mesure : Temps au tour sur un tracé de 2600m de long.
Le résultat : 80,33 secondes (1’19’’08).

Le PS4S gagne en moyenne 1,026 seconde sur ses concurrents.

Pour améliorer le temps tour, les équipes de Michelin ont œuvré pour que le pneu conserve sa forme malgré les contraintes subies en conduite sportive. Michelin a rigidifié la ceinture grâce à un tissage en nylon et aramide.

LONGÉVITÉ

Il est rare d’associer longévité et sportivité. Les pneus hautes performances comme le Pilot Sport Cup 2 souffrent par essence d’une dégradation assez rapide. Le PS4S a pour vocation d’être performant, mais plus résistant.

La mesure : Franchir la barre des 50 000 km.
Le résultat : Objectif atteint.

Le PS4S s’offre une longévité supérieure d’environ 21,8% en franchissant la barre des 50 000 km.

Le secret réside dans l’homogénéisation des surfaces de contact. Michelin a travaillé sur la sculpture du pneu afin de rendre plus uniformes les pressions exercées à l’intérieur du pneu.

3

Les concurrents et le TÜV SÜD

La concurrence choisie par Michelin est la suivante : Continental Sport Contact 6, Goodyear Eagle F1, Dunlop Sport Maxx RT2, Bridgestone Potenza S0001 et Pirelli Pzero Nero GT. À l’exception de ce dernier qui me paraît positionné différemment, le choix de la concurrence est tout à fait honnête.

Bien que l’on fasse confiance à l’institut TÜV SÜD pour l’impartialité des tests réalisés, il manque une comparaison qui nous paraît importante : son prix. À ce jeu là, le Michelin PS4S n’est pas le premier. Affiché à environ 230 €, il se situe au milieu de la fourchette de prix de cette sélection, étant pourtant le plus récent et le plus innovant : on peut donc décemment dire qu’en plus, il est au juste prix.

4

Un pneu pour les sportives

Ce n’est pas un secret, il est destiné aux sportives. C’est pourquoi, outre de très bonnes performances, le PS4S est aussi un pneu stylé. Comme les plus beaux pneu du manufacturier Clermontois, le PS4S affiche des flancs velours du plus bel effet ainsi qu’une lèvre sur le flanc extérieur qui a pour mission de protéger les jantes des trottoirs. C’est bien vu et ça peut faire la différence face à la concurrence.

5

Son comportement

Après s’être attaché aux mesures « objectives » de ce pneu, qu’en est-il sur circuit ?
Nous avons testé le nouveau pneu Michelin PS4S sur la piste deThermal Club Track, un circuit au milieu du désert Californien. Sur place étaient à notre disposition des BMW M3 et une piste aux conditions idéales : sèche, 25°C et pressions parfaites : c’est parti.

La tracé deThermal Club Track est plutôt bien taillé pour cet essai. Ce dernier offre une grande et interminable courbe rapide, des virages bien plus aigus nécessitant des freinages francs et une belle ligne droite. Du coup, nous avons pu respectivement tester sa performance en appui, la réactivité des changements de direction, sa stabilité au freinage et sa stabilité à haute vitesse.

Les performances sont vraiment très bonnes. À chaque contrainte, le PS4S a fait preuve d’un comportement dynamique et sain. Dans les appuis longs, il a su rester constant et performant avec un très bon niveau d’adhérence. Sa stabilité au freinage et son retour au neutre à haute vitesse sont irréprochables. Si les pertes d’adhérence sont sans appel, la limite est très longue à trouver.

En définitive, sur piste, le petit dernier de la famille n’a pas à rougir de ses résultats et offre des performances dignes de sa prestigieuse lignée. Disponible à partir du 18 pouces, il vise à être monté sur les plus belles voitures. Et ça aussi, on a pu le vérifier à travers un magnifique roadtrip.

Affaire à suivre…

Constructeur automobile : Aston Martin

Aston Martin

Aston Martin est un constructeur automobile britannique fondé en 1913 par Lionel Martin et Robert Bamford. Le constructeur a survécu à un ensemble de crises qui ont tué la plupart de ses concurrents, produisant de nombreuses légendes automobiles et se forgeant un palmarès de course incroyable dans les principaux championnats mondiaux. Marque de prestige, de luxe et d’élégance, la marque a longuement tenu à son indépendance avant d’être rachetée par Ford puis revendue et de traverser le désert pour en atteindre semble-t-il la sortie ces dernières années, du moins on l’espère. Tenaces, les anglais devraient continuer à produire celles qui sont parmi les plus belles autos au monde.

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|