Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Comment je suis devenu pilote d’Audi R8 LMS

Garage des blogs
Article

Et Skoda réussit à nous faire parler de remorquage...

Article

Comment je suis devenu pilote d’Audi R8 LMS

Article

Les 10 comptes Instagram à suivre

Il y a des essais qui marquent plus que d’autres et il faut admettre que celui-ci à une saveur très particulière. Si vous me suivez un peu sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir que je voue un culte assez grand aux voitures de courses. Elles me fascinent par leur brutalité, leur technologie, leur vitesse et leur vie à bord. Ce sont tous ces aspects que j’aime dans une voiture de course. Alors, lorsqu’Audi m’a proposé d’essayer la nouvelle Audi R8 LMS, j’étais en transe.

1

Warm-up

Vous imaginez bien que piloter une voiture de course, ça ne s’apprivoise pas. Avant de passer dans la cour des grands, nous devons nous échauffer. Reconnaître le circuit, se mettre en condition et prendre la mesure de ce qui nous attend. Pour se faire, c’est l’Audi R8 V10 Plus qui a servi de cobaye. L’idée a été de nous faire atteindre les limites de cette version de l’Audi R8, déjà très vive, avant de prendre en main l’Audi R8 LMS.
Un pneu qui crisse en Audi R8 V10 Plus c’est un tête-à-queue assuré avec la version LMS. Le ton est donné : nous devons aller vite, trouver la trajectoire parfaite et rouler propre ; sans ça, notre expérience avec l’Audi R8 LMS se finira dans les graviers.
Le tracé est sinueux, vallonné, les enchaînements rapides notamment pour quelques virages qui referment bien. Section par section, nous travaillons avec nos Audi R8 V10 Plus pour affiner nos trajectoires, prendre la mesure des vitesses de passage, des enchaînements et ainsi de suite.

2

Les premiers tours de roues

Ça y est, il est temps de nous familiariser avec notre nouvelle amie : l’Audi R8 LMS.
Comme, on nous le rappelle :

« l’Audi R8 LMS est une dame*, il faut lui parler avec respect.»

Dans cette quête d’apprentissage, nous nous familiarisons avec les procédures de départ, l’embrayage, mais aussi l’environnement : le bruit, les pédales…il y a énormément de choses à savoir sur cette voiture.
En fin de compte ça rentre assez vite.
Nous tournons sur un anneau sur lequel on s’entraîne à poser nos premiers vrais gros freinages. On découvre nos premières vraies accélérations, faisons connaissance avec la boite de vitesse, l’ABS et le Traction Control, mais aussi à retrouver certaines informations sur l’affichage devant nous.
À l’issue de cette première rencontre, on se dit que l’Audi R8 LMS est une voiture de course franchement agréable à piloter.

3

Sa fiche technique

Audi_R8-LMS

(cliquez sur la voiture pour accéder à sa fiche technique) 

4

On retourne sur les bancs de l’école

On recommence et remontons à bord de nos Audi R8 V10 Plus, et continuons à enchaîner les tours de circuit à la chasse du moindre crissement, de la moindre erreur, mais aussi (et surtout), nous prenons la mesure des mondes qui séparent ces deux Audi R8.
Pas question de comparer la V10 Plus de la LMS, l’une est construite pour le circuit lorsque l’autre est vouée à une vie plus calme : entre vie quotidienne et sorties en club. Bien qu’elles partagent le même moteur, la conception est incomparable. Une chose demeure : l’inattention se paye immédiatement et certains commencent à en faire les frais. Les instructeurs, alors mélangés dans le convoi, mettent le doigt sur les erreurs à ne plus jamais commettre.

5

C’est le grand saut

Nous avons pris conscience des derniers points à surveiller, on est à chaud : c’est parti !
On part pour les roulages LMS et là…c’est jouissif.

Taillée pour le circuit, nous prenons la mesure du confort de rouler avec une voiture spécifiquement préparée pour ça. Les accélérations sont d’une vigueur à vous révulser les yeux, les freinages sont d’une puissance à vous briser la cage thoracique et le grip à vous faire sortir la cervelle par les oreilles.
Effectivement, contrairement à l’Audi R8 V10 plus, la version LMS n’accepte que des pneus slicks, ajoutez à ça l’appui aérodynamique (que l’on ressent très bien en courbes rapides) et enfin, le bruit. Vous commencez à imaginer les sensations que procure une telle voiture.

6

Ce qu'on retient

De cette expérience, le plus bluffant demeure la sensation de bien-être que l’on a à bord de l’Audi R8 LMS.

C’est comme si vous courriez le marathon chaque année en claquettes et qu’un jour, vous chaussiez les baskets les plus performantes du moment.

D’un point de vue plus technique, ce que l’on retient de cette R8 LMS n’est pas forcément l’accélération qui est proche de celle de la R8 de série, mais la qualité du châssis et du freinage.
Aucun compromis n’a été fait pour le confort, la consommation ou la vie quotidienne : l’unique objet des réglages de cette voiture est d’aller vite.

Le freinage est le point sur lequel il m’a fallu le plus travailler. Pourtant habitué à la piste, prévenu de la nécessité d’écraser la pédale de frein, il m’a fallu plusieurs tours avant de poser mon premier vrai freinage. Et quel freinage ! Le touché est parfait : entre puissance et précision. La voiture tourne toute seule et vite. A contrario, sans freinage fort, la voiture ne tournera pas puisque le châssis et surtout ses suspensions, sont tarées pour la course et non la promenade : sans gros freinage, pas de virage.

La suspension est l’autre élément le plus brillant de cette Audi R8 LMS. Là encore, aucun compromis n’a dû être fait pour ses réglages : ce sont des Bilstein Motorsport mis au point pour le sport automobile et l’Audi R8 LMS. Point.
Ils ne sont pas ajustables électroniquement, ne s’adaptent pas pour le confort du pilote : ils sont réglés en amont de la course et ont pour unique mission de coller la voiture au sol.
Ce qui donne un châssis réglé à la perfection pour accomplir une mission unique : aller vite.

L’aéro, enfin, est votre amie. Celle qui vous fait sentir que vous prenez de la vitesse. Effectivement, c’est un aspect purement mécanique, vous roulez vite, l’aérodynamisme de la voiture travaille : c’est aussi simple que ça. Elle est donc votre alliée durant vos phases de freinage où elle assurera la stabilité de l’ensemble et un bon équilibre de la voiture. Elle sera aussi l’alliée de vos pneumatiques en courbes – notamment rapides – en venant leur offrir un soutien non négligeable.

Vous l’aurez compris, tout demeure dans l’absence totale de compromis. La voiture n’est pas faite pour être confortable, performante et sonore à la carte : elle a pour mission d’aller vite. Et elle le fait avec brio.

 

* en réalité, il n’a pas dit dame.

Constructeur automobile : Audi

Audi

Audi est l’une de ces marques légendaires qui a su faire rêver des générations entières. A la fois excellente dans la production de véhicules et berlines de séries, la marque a également toujours été une référence dans le milieu des sports automobiles. Rallyes, Endurances, voitures de tourismes, DTM, … de très grands pilotes sont passés derrière le volant d’une Audi, on se souvient tous de Michèle Mouton, et plus récemment Tom Kristensen, Allan McNish, … pour ne citer qu’eux. Fondée en 1899, le constructeur a eu fort à faire sur le segment des voitures de prestiges face à une concurrence directe de Mercedes et BMW redoutable. Les résultats sont là, puisqu’aujourd’hui la marque est en grande forme, bénéficiant d’une excellente image de marque grace à son renouveau stylistique et des actions marketing sans failles. Forcement chez Garage des Blogs, nous avons une légère préférence pour les modèles S et RS..

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|