Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Caterham Academy ’18, Charade !

Garage des blogs
Article

Un week-end de Rallycross à Lohéac, avec la team EKS Audi Sport

Article

Caterham Academy ’18, Charade !

Article

Le GDB maintenant dans vos TV !

Si il y a bien un circuit qui m'intriguait dans cette saison de la Compétiton Caterham c'est l'épreuve de Charade.

1

Un tracé atypique

Franchement, Charade c’est un peu le Nurburgring de l’Auvergne. Long de 3,9 km, ce sont surtout son dénivelé, ses faibles dégagements et ses gros freinages qui font la particularité de ce tracé.

C’est aussi ce genre de circuit qui enchaîne segments très rapides au raz du mur avec un gros freinage en descente pour arriver sur une épingle.

Bien évidement, puisque le tracé lui-même ne suffisait pas, la pluie s’est invitée à la fête pour rendre ça plus excitant. L’avantage de la pluie c’est que ça transforme les peu de dégagements existants en patinoire.

Ses 15 virages demandent beaucoup de technique et – pour certains – un gros cœur. C’est pour ça qu’on l’aime et qu’on le craint.

2

Ça se corse

Bon déjà qu’on atteint pas des sommets en résultat, à Charade il faut admettre que j’ai eu du mal. La raison ? Mes petits camarades avaient très bien faits leurs devoirs et connaissaient le tracé, ses subtilités et ses repères par cœur.

En réalité, il est là véritable enseignement – selon moi – de cette saison.

Les sensations aux commandes de notre Caterham Academy sont franchement bonnes. On sent quand la voiture sous-vire, sur-vire et on sait comment mieux soigner ses entrées en courbe, anticiper les rapports à engager, après plusieurs courses, on connaît très bien notre voiture.

Au fur et à mesure des courses, on sait aussi appréhender le trafic. Le proximité avec les autres concurrents ne fait plus peur, la bagarre est plus franche et mieux maîtrisée. Pour certains.

Là où la saison a pris une autre tournure c’est lorsque j’ai constaté que mes acolytes – après chaque course – se repassaient en boucle leur télémétrie et vidéos embarquées.

Voilà donc pourquoi ils sont tous devant : ils travaillent tels de véritables pilotes professionnels.

La promotion Academy a fait son office, de gentlemen drivers nous avons pris des reflex de pilotes professionnels.

Il manque encore beaucoup d’ingrédients pour faire de nous des pilotes professionnels, mais on a acquis – de la meilleure des façon – une bonne base méthodologique.

3

Au revoir l'Academy

C’est avec regret que la saison se termine pour moi. J’ai passé le témoin à Saad qui terminera le championnat avec notre belle auto. Je l’envie parce que je sais qu’il a encore de très belles aventures à vivre avec notre voiture et elle me manque déjà terriblement.

Je dois vous avouer que je rêve secrètement de l’équiper de pneus semi-slick, de voies élargies, de la délester des appendices superflu qu’il lui reste et de me délecter en Roadsport l’année prochaine.

Constructeur automobile : Caterham

Caterham

La marque Caterham est née en 1959 en Angleterre et est fortement liée à un autre constructeur automobile anglais : Lotus. Propriétaire depuis la fin des années 1960 de la fameuse Lotus Super7, le constructeur décline depuis cette petite légende automobile sous des formes plus ou moins extrêmes.

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|