Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Dans la boue avec le Seat Ateca

Garage des blogs
Article

L'expérience du diesel chez Maserati

Article

Dans la boue avec le Seat Ateca

Article

Votre garage idéal ?

Nous avons essayé le premier SUV de Seat, le fameux Ateca. Et puisqu'on nous l'a proposé en 4 roues motrices, on l'a mis dans la boue.

1

Un succès pré-natal

Le moins que l’on puisse dire c’est que le Seat Ateca a fait une entrée triomphale sur le marché français. Avec 1550 pré-commandes, le Seat Ateca bat le record français de ventes sur catalogue. La raison de ce succès repose sur son style : il faut dire que Seat a sur au fil des modèles se forger une véritable identité stylistique.

2

Un style à la Seat

Seat a su faire de son design un atout de poids qui devient d’ailleurs la première raison d’achat du Seat Ateca.

On retrouve un dessin dynamique avec des lignes tendues et des phares aux traits effilés. Le Seat Ateca reprend par ailleurs les codes du segment avec une garde au sol élevée, des sabots en aluminium, mais demeure compact avec de petits portes-à-faux et une longueur contenue de 4,36m.

3

L'intérieur repris de la Seat Leon

Moins de surprise quant à l’intérieur qui reprend la planche de bord de la Seat Leon, mais davantage orientée vers le conducteur. Seat continue d’améliorer la qualité de sa finition et vient se placer au niveau des leaders du marché en la matière.

La rigueur allemande sans doute. A son bord, on retrouve un ensemble sobre, mais efficace avec toutes les aides à la conduite actuelles : de l’assistant d’embouteillages au rechargement de smartphone par induction.

Le Seat Ateca propose aussi un sélecteur ‘Drive Profile’ seulement disponible pour les hautes finitions qui permet de modifier le comportement du Seat Ateca en fonction de ses envies et ou du terrain.

4

Et ça donne quoi en off-road ?

Lors de l’essai d’un SUV, on s’inquiète d’abord de savoir dans quelle catégorie le ranger. Lorsque mon acolyte Guillaume et moi-même nous sommes approchés du nouveau Seat Ateca, nous l’avons automatiquement rangé dans la catégorie des SUV urbain. Son air sophistiqué, ses angles saillants le rendaient trop beau pour être utilitaire. D’autant que souvent, lorsque l’on parle de voitures allroad (littéralement : tous chemins) il s’agit en réalité de voitures qui sont mieux équipées et moins fragiles face à des terrains plus accidentés, mais loin des capacités de franchissement de véritables 4×4.

Et pourtant le Seat Ateca est un SUV très capable.

Nous étions sur le terrain de Château Lastour. Le domaine compte plusieurs espaces aux profils bien précis : Rallye Raid, mise au point de voitures du WRC ou encore des zones trials. C’est donc une boucle de 16 km qui nous attendaient à travers ces différentes zones.

Nous avons commencé par les exercices de base : dévers, montées, descentes et autres croisements de ponts.

A ce stade, le Seat Ateca se débrouille plutôt bien. Le Hill Descent Control (HDC) gère les descentes automatiquement et conserve, en phase de descente, la vitesse d’entrée. Les croisements de ponts quant à eux ne sont pas ridicules : l’Ateca n’est pas trop raide sur ses suspensions et il permet de croiser un peu pour conserver un max de motricité.

On enchaîne avec quelques kilomètres de pistes gravillonnées.

Pour cette section, pas besoin de 4 roues motrices. L’Ateca garde d’ailleurs une transmission typée « traction » la plupart du temps. Cependant, le confort est de bon niveau : la direction et la suspension filtrent très bien les tremblements du terrain.

On attaque une zone plus difficile : un pierrier en montée (~5,8%).

C’est sans doute la zone qui nous a le plus convaincue. Constamment en montée, cette zone vraiment fracassée n’a pas semblé être un obstacle pour le Seat Ateca. Il grimpe sur un filet de gaz et le système 4 roues motrices envoie la puissance là où est le grip. Idem, la direction filtre parfaitement le fracas du terrain : le confort demeure de bon niveau.

5

Si on récapitule

Son style l’a rendu célèbre avant sa commercialisation, ses dimensions relativement contenues font du Seat Ateca un SUV citadin et, surprise (!) : hors des sentiers battus, il n’est pas ridicule. On regrette vraiment que l’intérieur n’ait pas fait l’objet d’un dessin plus chaleureux, plus sexy, mais dans l’ensemble le tableau est plutôt convaincant.

Constructeur automobile : Seat

Seat

SEAT (Sociedad Española de Automóviles de Turismo) est un constructeur automobile espagnol, créé le 9 mai 19501 par la volonté du gouvernement espagnol avec l’aide de Fiat (qui détenait 7 % du capital de la nouvelle société) et de sept grandes banques du pays (42 %). Il fut d’abord géré par l’Instituto Nacional de Industria (propriétaire de 51 % du capital), et fut maintenu jusqu’en 1982 sous le contrôle de Fiat. C’est depuis 1986 une filiale du groupe allemand Volkswagen

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|