Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

BMW X2, le cousin remuant de la famille X

Garage des blogs
Article

Jaguar I-PACE, premier contact électrique

Article

BMW X2, le cousin remuant de la famille X

Article

Caterham Academy ’18, le warm-up !

La famille des SUV BMW s’agrandit avec l’arrivée du petit dernier, le X2. S’il partage intérieurement beaucoup avec son frère le X1, en terme de style il s’éloigne de ses cousins SUV coupés X4 et X6 pour chercher sa propre voie. Nous sommes partis à sa rencontre entre Lisbonne et l’Alentejo, au Portugal.

1

Une grande famille

Dernier arrivé dans une famille déjà nombreuse, le X2 est le 6eme SUV de la marque, en attendant le X7… C’est même une famille de pionniers, BMW ayant été un des premiers à proposer des SUV Premium en Europe avec le X5 en 1999. Depuis la gamme s’est bien élargie et BMW peut même se targuer d’avoir inventé le SUV Coupé avec le X6. Ce sont pas moins de 5,4 millions de BMW X qui ont été vendus depuis le premier X5. Aujourd’hui les SUV cartonnent et représentent 34% chez BMW dans le monde. Mieux encore, le segment des SUV compacts est le plus dynamique de tous, faisant pour la marque de son X1 son best seller avec 287.000 unités vendues en 2017. Et voilà donc qu’arrive le X2.

2

Un look à part

Basé sur la même plateforme que le X1, le X2 est pourtant plus compact visuellement et cela se traduit aussi en chiffres. Il est plus court de 8 centimètres et moins haut de 7 centimètres. On est aussi assis 2cm plus bas que dans le X1. Et comme son style s’éloigne de celui des SUV Coupés avec un arrière fuyant qui ne redescend pas autant que sur X4/X6, le X2 cherche sa propre identité, quelque part entre SUV et Break.

Compact et musclé son style sportif est assumé, d’autant que dans le cadre de notre essai nous avons retenu des modèles en finition M Sport X, une nouvelle finition exclusive (pour le moment…) au X2, qui comme son nom l’indique souligne encore sa sportivité. L’élément le plus marquant de cette nouvelle finition est sans conteste le plastique gris mat qui vient souligner les bas de caisse latéraux, les passages de roues ainsi que le bas de la calandre à l’avant et le diffuseur arrière arrière. Autre spécificité X2, un logo BMW vient faire son apparition sur le montant C, dans un clin d’œil capillo-tracté à la BMW 3.0 CSL. Quand bien même ces deux modèles ne partagent rien d’autre que la position de ce blason, il est toujours bon de puiser dans son histoire pour en raconter de belles, histoires. Dernier point design et non des moindres, les larges jantes 19 pouces participent beaucoup au dynamisme du dessin de profil, de concert avec la forme acérée des surfaces vitrées latérales.

3

En terrain connu

A l’intérieur la présentation est toujours aussi soignée mais point de surprises passé le très réussi combiné d’instruments digital dans ses cadrans physiques. L’intérieur est hérité du X1, de la planche de bord aux assises. Les sièges  sont confortables et disposent d’un excellent maintien. L’écran central s’il est tactile est assez éloigné de la main du conducteur comme de celle du passager et l’on est bien content d’avoir la molette iDrive qui tombe parfaitement sous la main. Cette interface est une des toutes meilleures du marché. Et que dire de l’affichage tête haute dont il est difficile de se passer quand on y a goûter. Tout est fait pour le conducteur garde les yeux sur la route et c’est parfaitement exécuté.

4

En parlant de route...

Nous avons pris la route avec le BMW X2 sDrive 20i tracté par un 4 cylindres de 192ch pour 280Nm de couple.  Oui tracté. C’est une traction. Une traction très sympa, dotée de la nouvelle boîte automatique à double embrayage à 7 rapports qui permet d’optimiser la consommation et les émissions du moteur essence. Rien à y redire en terme de comportement, que cela soit sur la vitesse de passage des rapports ou sa souplesse. C’est assez transparent à l’usage versus la boîte auto 8 qui équipe elle les versions diesel, comme sur le second modèle essayé, le X2 20d xDrive et ses 190ch / 400Nm. Sur les routes de l’Alentejo nos X2 n’ont pas chômé. Le sDrive 20i paraissait un peu plus léger du train avant et son moteur était tout à fait volontaire. Et doté d’une sonorité presque sympathique, même si elle n’a rien à voir avec celle du 6 cylindres maison. De son côté le 20d xDrive, profitait de la motricité du xDrixe et de relances plus franches.

Point commun aux deux modèles, la fermeté de la suspension qui participe au dynamisme et à la sportivité sur les routes et autoroutes. Le châssis et les suspensions assurent un comportement dynamique de premier ordre, qui, doublé d’une position de conduite relativement basse pour un SUV, donnent l’impression de conduire une berline. Et ça n’est pas donné à tous les SUV… Le revers de la médaille étant que cette fermeté  devient plus gênante en ville quand le revêtement est plus inégal. Voire franchement inconfortable sur les pavés. Cette fermeté est dûe à la suspension DirectDrive rabaissée de 10mm sur les finition M Sport et M Sport – elle est donc à déconseillée aux dos fragiles. Autre point commun aux deux modèles, le superbe cerceau M Sport à trois branches qui est un modèle de confort. Allié à la nouvelle direction M Sport plus homogène qu’avant (la direction n’est plus sur-assistée à basse vitesse et raidie quand le rythme accélère) , le ressenti de la route est excellent et la précision de la direction irréprochable. Et on en a bien profité !

Nouveau SUV sur un marché devenu dense le X2 ne manque pas d’atouts et surtout il réussit a se différencier de la concurrence comme de sa propre famille. Il possède sa silhouette bien à lui et offre une alternative racée au X1. Les prix démarrent à 32450 euros pour un X2 sDrive 18i en finition Première mais grimpent pour les modèles haut de gamme essayés : 49850 euros pour le X2 sDrive 20i M Sport X et 51750 pour la version xDrive 20d. Rassurez vous, ils sont très bien placés en LOA, et sans apport.

Constructeur automobile : BMW

BMW

Constructeur bavarois né en 1916, BMW produit depuis ce jour des véhicules en cultivant une certaine image de la sportivité, que ce soit au travers de ses modèles de série mais aussi en développant de nombreux programmes compétition.

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|