Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Essai – la BMW M2 sur circuit !

Garage des blogs
Article

J'ai piloté une Formule Renault 2.0

Article

Essai – la BMW M2 sur circuit !

Article

Goodwood Festival of Speed, ce qu'on a retenu

Si déjà la BMW M235i était plutôt performante et la BMW M2 très attendue, il restait à savoir quelle serait l'ampleur de la différence entre les deux modèles, tous deux passés par la branche ///M du constructeur.

1

M - une lettre puissante

La filiale haute performance du constructeur est maintenant bien connue du grand public. Fondée pour la compétition, elle fit déteindre son savoir-faire sur des modèles de plus grande série. 40 ans après l’iconique BMW 2002 Turbo, c’est au tour de la nouvelle BMW M2 de voir le jour.

La BMW M235i -également issue de la filiale BMW M- était déjà assez bestiale et performante. La question qui demeure alors est de savoir, quelle est l’importance du grand écart fait entre la BMW M235i et la M2 ?
Réponse.

2

Plus sculpté

Évidemment la BMW M2 garde les codes stylistiques de la Série 2 Coupé. Cependant la BMW M2 affiche une franche identité qui ne laisse planer aucun doute qu’à sa lignée. Plus large de 8cm, la M2 arbore un pare-choc avant taillé à la serpe et aux angles saillants ainsi qu’une grille spécifique qui porte fièrement le badge M2.
Son empattement est rallongé de 3mm, et sa ligne porte les stigmates de sa sportivité avec un insert chromé sur les ailes, identique à ses parents : les BMW M3, M4, M5, M6, X5 M et X6 M.
Quant à la ligne arrière, la tendance est toujours aussi dynamique avec un train élargi, les deux doubles sorties d’échappement chromées, le badge M2 surmonté d’un spoiler de série.

3

Un peu simple

L’intérieur de la nouvelle BMW M2 est très bien fini. Il faut le rappeler à toutes fins utiles : les intérieurs de BMW sont -de manière générale- très bien finis.
On retrouve l’ambiance BMW habituelle, très sobre avec pour spécificité des modèles M, un volant (magnifique !) M aux palettes saillantes, un pommeau de vitesse M au fonctionnement distinct du reste de la gamme, un compteur gradué à 300 km/h, un repose-pied en alu badgé M, des sièges brodés M, etc. La liste est longue de petites touches exclusives aux modèles BMW M. (Voir fiche technique)
Mais, à l’heure des affichages et compteurs digitaux, le combiné d’instrumentation à aiguilles fait un peu austère.

4

Avantage BMW M2

 

Il faut admettre que la BMW M2 a beaucoup d’avantages. En plus de s’offrir des trains roulants et un différentiel électronique repris des BMW M3 / M4, c’est la seule du segment à être équipée d’un 6-cylindres ainsi que d’une transmission propulsion. Et en plus, c’est la plus légère. Forcément, sur la piste, ça se ressent.

En conduite dynamique, la nouvelle BMW M2 est diablement efficace. Après quelques tours sur le circuit d’Hungaroring, la BMW M2 n’a pas à rougir de rouler sur ce long tracé qui, d’habitude, reçoit Formule 1 et autres voitures de DTM. La M2 a beau être petite, elle n’en demeure pas moins rapide. Très rapide.

Du haut de ses 370ch et ses 465 Nm (500 sous overboost), elle marche très fort. Bien évidement, la BMW M2 est véloce, mais pas seulement. Ce qui frappe lorsque l’on conduit cette voiture, c’est la facilité avec laquelle elle va venir se placer dans les courbes. Serrées, ouvertes ou encore chicanes, quelque soit le virage : les trains suivent et se placent avec légèreté, précision et simplicité. Le diptyque trains allégés de M4 et direction Servotronic M bien tarée, font de la BMW M2 une voiture déconcertante de simplicité et d’efficacité. Le système de freinage, quant à lui, est efficace et résiste bien à une sollicitation prolongée, mais le ressenti pédale pourrait être plus ferme. C’est la seule ombre au tableau.

En définitive, affichée à 61 750€ prix de base, la BMW M2 est une voiture très généreuse en sensations et en plaisir de conduite. Entre authenticité et technologies au service de la performance, la BMW M2 est bel et bien un cran au dessus de la M235i. Paradoxalement, sa brutalité n’a d’égal que sa facilité de pilotage et c’est là une belle prouesse de la part de la firme Munichoise.

Constructeur automobile : BMW

BMW

Constructeur bavarois né en 1916, BMW produit depuis ce jour des véhicules en cultivant une certaine image de la sportivité, que ce soit au travers de ses modèles de série mais aussi en développant de nombreux programmes compétition.

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|