Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Audi Q3 Sportback ; le même en mieux ?

Garage des blogs
Article

Audi SQ7, totalement rationnel

Article

Audi Q3 Sportback ; le même en mieux ?

Article

Porsche : quand le Turbo S s'habille en hybride

Audi nous invite à découvrir son deuxième SUV Coupé après le grand Q8, nous allons rencontrer le petit Q3 Sportback. La ligne très plaisante révélée à son annonce est-elle aussi efficace en vrai ? Et les différences avec le Q3 « normal » permettront-elles au nouveau de trouver sa place ?

1

Audi a encore pris son temps

Audi a pris son temps avec la ligne SUV coupé. Bien après BMW qui fut le premier à dégainer son X6 puis a en faire une véritable gamme avec le X4 et le X2. Après même Mercedes et son GLE. Mais Audi aime prendre son temps. Rappelez vous des écrans tactiles. La marque avait presque été la dernière des premiums a su mettre. Avec une certaine réussite. Concernant le Q3 Sportback l’approche est bien différente car contrairement à ses concurrents et même contrairement au Q8 qui ne s’appelle pas Q7 Sportback, cette fois le Q3 Sportback est une nouvelle déclinaison d’un modèle existant. Et pas n’importe lequel.

2

Q comme Qannibale ?

Le Q3 est tout simplement le best-seller des SUV Audi. Rien qu’en France en 2019 ce sont 7000 véhicules vendus. Des lors n’est ce pas délicat de se cannibaliser soi-même ? A priori non, du coup. Si une partie de la clientèle Q3 se détourne du modèle initial pour choisir un Sportback, après tout, ça reste une vente Audi Q3. La marque croit beaucoup à cette nouvelle carrosserie et l’équilibre entre le Q3 et le Sportback devrait s’établir à 60/40.

3

Argent Rosé Métallisé

Nous avons atterri à Valence et dans le parking de l’aéroport face a tous les modèles à l’essai nous devons choisir notre modèle. Presque par défaut, nous retenons un Q3 gris clair dont le nom exact de la robe est « argent rosé métallisé ». C’était à vrai dire le seul avec une couleur un peu claire. Et presque par hasard, nous faisons le braquage du jour, tant cette couleur va bien ressortir à la lumière du jour. Pas de reflets roses, mais des reflets verts du meilleur effet et une peinture qui prend superbement la lumière sans trop faire de reflets gênants en photo. Bien que métallisée la peinture reflète peu et reste très homogène. Et si elle accroche bien la lumière, elle accroche encore plus les regards.

4

Ce qui change ; la ligne

C’est aussi du à la ligne spectaculaire du Q3 Sportback ; sa fameuse ligne de toit fuyante fait toute la différence. C’est tout l’arrière qui a été redessiné et le coup de crayon fait mouche. D’un coup il est plus sportif, l’arrière fuyant et les ailes légèrement élargies ça marche très bien pour lui donner du caractère.

Le 3/4 arrière est spectaculaire et le profil n’est pas en reste avec les grandes jantes de 22 pouces, il en impose. La calandre est elle aussi spécifique au modèle avec un design en nid d’abeille. Sur notre modèle on profite en plus du pack noir avec le logo noir ton sur ton qui disparaît presque sur la calandre, sont aussi noirs les logos à l’arrière ou les coques des rétroviseurs. L’ensemble est très réussi et le contraste avec la peinture plutôt claire fonctionne à merveille.

5

Ce qui change : le dynamisme routier

Si la ligne est plus sportive, le comportement l’est aussi ! Et ça tombe bien nous essayons le 45 TFSI – 230 chevaux pour ceux qui ne se sont pas encore fait à la nouvelle nomenclature de la marque – donc il y a les watts pour s’amuser sur les magnifiques routes de la région, entre les parcs à sel et les routes de montagne. Nous embarquons aussi la boîte auto S Tronic et le système quattro. Et quand on roule un peu plus fort, le Q3 Sportback suit avec plaisir. Le roulis est quasiment inexistant et la motricité de tous les instants. L’amortissement est (bien) plus ferme, même en mode confort. Quand on s’amuse c’est un plus, mais au quotidien ça pourrait être un défaut. Au moins la différence de tempérament est nette avec son aîné SUV plus sage et confortable.

6

Ce qui ne change pas : l'intérieur

En effet, à l’intérieur, rien ne change. Mais on se saurait s’en plaindre tant il est réussi et bien pensé. La sobriété comme marque de fabrique, des ajustements aux petits oignons, de beaux écrans derrière le volant comme au centre de la console centrale, une panoplie d’aides à la conduite trop longue à énumérer… Rien ne change et c’est très bien. Enfin, en apparence. Parce qu’il y a bien quelques petites nouveautés discrètes, comme Apple Car Play sans fil. Ou l’arrivée dans l’habitacle de l’assistant Alexa d’Amazon. On pourra à loisir parler à son Q3 Sportback pour les fonctions de base de l’auto, mais cela aura surtout du sens si l’on est client de la solution à la maison pour des interactions plus riches : « Alexa, ouvre la porte du garage » ou « Alexa branche l’alarme ».

Vous l’aurez compris – ou pas si vous êtes un peu bête – nous avons adoré la ligne du Q3 Sportback. Pourtant normalement on est sensé pas trop aimer les SUV, mais la ligne de celui-ci frappe un grand coup. Et quand en plus il a le dynamisme que sa ligne laisse supposer, on est ravis, vraiment. Et il devrait plus se vendre en essence qu’en diesel avec ce tempérament.

Côté des tarifs, ils démarrent à 37.000 euros pour le 35 TFSI de 150ch. Mais avec notre modèle d’essai en 230ch S Tronic et finition au top, il faut bien ajouter 15.000 euros. Mais même en 150ch, il vaut le coup d’être essayé. Coup de foudre assuré !

Constructeur automobile : Audi

Audi

Audi est l’une de ces marques légendaires qui a su faire rêver des générations entières. A la fois excellente dans la production de véhicules et berlines de séries, la marque a également toujours été une référence dans le milieu des sports automobiles. Rallyes, Endurances, voitures de tourismes, DTM, … de très grands pilotes sont passés derrière le volant d’une Audi, on se souvient tous de Michèle Mouton, et plus récemment Tom Kristensen, Allan McNish, … pour ne citer qu’eux. Fondée en 1899, le constructeur a eu fort à faire sur le segment des voitures de prestiges face à une concurrence directe de Mercedes et BMW redoutable. Les résultats sont là, puisqu’aujourd’hui la marque est en grande forme, bénéficiant d’une excellente image de marque grace à son renouveau stylistique et des actions marketing sans failles. Forcement chez Garage des Blogs, nous avons une légère préférence pour les modèles S et RS..

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|