Pour une meilleure navigation
tenez votre tablette en
mode paysage

Pour une meilleure navigation tenez
votre smartphone en mode portrait

Essai Audi A8 L, L comme Lunaire

Garage des blogs
Article

Essai Volvo XC40, la nouvelle référence ?

Article

Essai Audi A8 L, L comme Lunaire

Article

Essai Volkswagen up! GTI, le charme opère

Née en 1988, la première Audi A8 était la déclinaison V8 de l’Audi 200. Cinq générations plus tard, arrive le tout nouveau modèle, issu du concept-car « Prologue ».

1

Un style évocateur

Premier véhicule dessiné par Mark Licht, l’Audi A8 s’inspire beaucoup du concept d’origine présenté en 2015 et c’est plutôt une bonne chose. Relativement sobre et élégante, l’Audi A8 s’offre une belle ligne toute en longueur et sans extravagance. Avec ses surfaces vitrées fines, mais étirées, l’Audi A8 ne manque pas de classe.

À l’avant, on retrouve bien sûr les codes propres de la marque avec la calandre single frame et ce regard si propre aux Audi. A l’arrière, l’Audi A8 s’équipe d’une grande barre OLED qui relie les blocs optiques arrières. Le tout souligné d’une baguette chromée.

Le message est clair et se lit très vite dans son style : l’Audi A8 se veut technologique, sobre et élégante.

2

Attendue au tournant

C’est à son bord que l’on attend l’Audi A8. Fleuron de la marque aux anneaux, ce modèle s’équipe des toutes dernières technologies du groupe et doit offrir un confort irréprochable. Le segment sur lequel elle sévit est très exigeant, donc, le niveau attendu très élevé.

3

Deux salles, deux ambiances

La particularité de ces modèles veut qu’il y ait deux vies à bord très distinctes : celle à l’avant du véhicule et celle à l’arrière.

À l’avant, l’ambiance est…technologique. Cerné par les écrans, le conducteur s’installe au cœur de ce que seront les Audi à l’avenir. Dans la continuité du Virtual Cockpit, deux nouveaux écrans prennent place à bord de la console centrale de l’Audi A8 . Tactiles avec retour haptique*, ils viennent considérablement épurer la ligne du cockpit, mais chamboulent également nos repères. Le cockpit, par sa richesse et sa nouvelle architecture, demande un temps d’adaptation certain.

*si si vous savez, ça vibre quand on tapote dessus.

À l’arrière, ambiance plus cosy évidement, mais aussi un style plus épuré. Notre version Limousine offre une place aux passagers arrières largement suffisante pour s’allonger. Oui. S’allonger. Côté passager donc, on peut bénéficier, là encore, d’une panoplie de technologies dédiées au confort. Du massage de la voute plantaire, en passant par les accoudoirs chauffants jusqu’à la technologie Matrix LED pour les liseuses, l’Audi A8 regorge de petites attentions à destination de ses occupants. Les heures de route filent telles des secondes.

4

Autonome ?

Aux commandes du vaisseau amiral d’Audi, il faut admettre que là aussi les ingénieurs n’ont pas mégoté. Très impressionnante dans sa version L, l’Audi A8 a de quoi faire peur en ville. Pour palier aux contingences d’un tel gabarit, Audi équipe son Audi A8L de quatre roues directrices pour accroitre sa manœuvrabilité en ville et son dynamisme à plus haute de vitesse. De ce fait, ils réduisent d’un mètre le rayon de braquage de l’imposante limousine.
Pour se faire aider, des cameras disposées tout autour de la voiture permettent de restituer sur un écran une version 3D de l’auto autour de laquelle, on peut virtuellement se promener pour s’assurer de ne rien abimer. Salutaire.

Évidemment, le pilote bénéficie de l’appui de milliers de technologies pour sa conduite. Comprenez bien qu’aujourd’hui l’Audi A8 est capable de conduire de façon autonome, mais que la législation oblige encore le conducteur à laisser ses mains posées sur le volant. Pas plus.

En effet, la voiture :
– lit les panneaux,
– les lignes de la route,
– lève le pied en anticipation de virages serrés,
– adapte la suspension aux parcours prévus dans le GPS
– surveille les angles morts,
– surveille vos arrières dans l’éventualité d’un choc,
– trouve une place de stationnement
– stationne la voiture à votre place en créneau, épi, bataille, avec ou sans vous,
– vérifie les environs à l’ouverture de votre portière
– ferme avec douceur la portière
– optimise la consommation d’essence

5

Des suspensions de l’espace

La liste est presque interminable, mais si il y a une chose à retenir et qui viendra placer l’Audi A8 en haut du podium, ce sont ses suspensions.

Audi a apporté un soin particulier à la qualité de l’amortissement de la voiture et le résultat est plus que concluant. La voiture évolue dans un confort sans égal quelque soit l’environnement. Elle semble rouler constamment sur de la moquette bien épaisse et fait fi de tous les pièges qui pullulent sur la route. Dos d’âne, pavés, nids de poule, rien ne fera frémir l’Audi A8.

Côté sport, même constat : les suspensions de l’Audi A8 contiennent parfaitement le gabarit hors-normes de l’Audi A8 L et offriront aux Jason Statham de la route un châssis à la hauteur de leurs besoins.

6

Et du coup ?

La course à la technologie qui sévit sur ce segment est telle qu’il est franchement difficile de démarquer un modèle de sa concurrence. Par ailleurs, étant entendu que le plus gros frein à ces avancées est législatif, la semi-autonomie de niveaux 3, 4 ou 1000 n’a pour l’instant pas beaucoup de sens.

Cependant, sur des critères plus basiques, Audi a su se démarquer avec des trains roulants d’une qualité vraiment supérieure et un comportement irréprochable.

Constructeur automobile : Audi

Audi

Audi est l’une de ces marques légendaires qui a su faire rêver des générations entières. A la fois excellente dans la production de véhicules et berlines de séries, la marque a également toujours été une référence dans le milieu des sports automobiles. Rallyes, Endurances, voitures de tourismes, DTM, … de très grands pilotes sont passés derrière le volant d’une Audi, on se souvient tous de Michèle Mouton, et plus récemment Tom Kristensen, Allan McNish, … pour ne citer qu’eux. Fondée en 1899, le constructeur a eu fort à faire sur le segment des voitures de prestiges face à une concurrence directe de Mercedes et BMW redoutable. Les résultats sont là, puisqu’aujourd’hui la marque est en grande forme, bénéficiant d’une excellente image de marque grace à son renouveau stylistique et des actions marketing sans failles. Forcement chez Garage des Blogs, nous avons une légère préférence pour les modèles S et RS..

Voir la fiche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à naviguer sur ce dernier, nous considérons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

|